A la découverte de Buenos Aires et Montevideo !

Hello les Amis,

Après Cuba, me voici repartie avec ma chère (et tendre) Maud sur le continent sud-américain à la découverte des capitales argentine et uruguayienne !

Toujours partantes pour voyager aux 4 coins du monde :-)

Cela faisait des années que je rêvais de visiter Buenos Aires, avec l'espoir d'y venir vivre un jour (qui sait ?). On dit de Buenos Aires que c'est le petit "Paris" de l'Amérique du Sud. On dit également que c'est une ville très européenne, peuplée de descendants d'espagnols (sexy), d'italiens (aussi !) et de français (bon, là c'est bon, on a déjà (trop) donné). Alors c'est vrai que ça peut être un bon compromis pour y vivre ? Ambiance latino, climat favorable, langue espagnole, grande ville... (En plus, les argentins ont la réputation d'être de vrais "latin lovers")... Allons vérifier cela !

Alors, je vous préviens tout de suite : ce post n'est pas glamour du tout ! Maud et moi n'avons clairement pas pu faire nos pin-ups cette fois-ci (c'est l'automne en mai dans l'hémisphère sud) : adieu maillots de bain, petites robes sexy et sandales à talons ouvertes sur nos (sublimes) pédicures ! Pour ceux qui aiment zoomer sur le décolleté généreux de ma doudou, vous allez être déçus... Là, on part sur une collection "pulls à col rond" pour nous protéger des 15°C l'après-midi (voire 11°C à Montevideo).

Heureusement, on s'était achetées 3 petits sweats chez Zara avant de partir... (si on avait su, on aurait aussi pris une doudoune et des bottines). Donc, vous pouvez faire le calcul : 3 pulls pour 1 semaine... Ben, on a dû remettre nos affaires plusieurs fois (voire même les superposer...), le tout marié avec nos tongs ou chaussures de fitness et... Bienvenue chez les manouches ! (Merci donc pour votre bienveillance lors du visionnage de nos photos)


Le trajet

C'est pas parce que l'on vit dans les Caraïbes qu'aller à Buenos Aires est facile... On n'a pas de vol direct (nous !).

Un peu plus de 7000km à vol d'oiseau à réaliser

A l'aller, on est passées par Miami (oui, on est montées 2h30 au Nord pour redescendre vers le Sud...) :

On a volé sur la pire compagnie du monde...
avec des hôtesses et stewards qui devraient tous être à la retraite (American Airlines of course !)

Au retour, on aurait dû faire pareil, mais j'ai perdu mon passeport dans un taxi le premier jour à Buenos Aires (non, j'étais pas bourrée, ni en train de rentrer de soirée ! Mauvaises langues !) alors impossible de transiter aux USA avec un passeport d'urgence délivré par le consulat français (car non biométrique). Résultat : j'ai dû me racheter un nouveau billet passant par le Panama (800€ pour 2h d'escale devenues infaisables, j'étais râââvie ! Merci les Ricains pour vos mesures de sécurité in-dis-pen-sa-bles !).

Une fois arrivées en Amérique du Sud, nous nous étions fait un programme sur 3 étapes : Buenos Aires, puis l'Uruguay avec Colonia del Sacramento et Montevideo :

Passage en Uruguay en bateau ;-)


Etape 1 : Buenos Aires, Argentine

Tout ce que l'on nous avait dit s'est révélé vrai ! A Buenos Aires, on se croirait à Madrid ou à Paris ! Déjà, on se fond dans la population sans aucun souci (sauf par rapport à nos fringues et à nos chaussures !). Les argentins nous ressemblent totalement et si on ne parle pas, on peut passer pour des argentines !


Je vous avais prévenu qu'on était pas très glamour...

On retrouve de beaux bâtiments, de grandes avenues, des places majestueuses :

La célèbre Avenida 25 de Mayo, artère centrale de BA

   


   
La France a bien sûr sa place :-)


La Casa Rosada

   

Mais il y a aussi des églises et de jolies places à taille humaine :


Egalement, de très beaux parcs, avec des lacs, de belles pelouses pour se poser...


   

    
Une roseraie immense dont le parfum des fleurs embaume le jardin

Le jardin japonais vaut le détour (zen, en plein coeur de l'agitation de la ville) :

   

   

   


On peut même y faire des voeux et les accrocher avec tous les autres sur un présentoir dédié dans l'espoir qu'ils se réalisent :


  
On vous montre le notre car on n'est pas supersticieuses (et on sait qu'il se réalisera !)

Les quartiers du Retiro et de Palermo sont parmi les plus chics. Les allées sont nickelles :

   
BA version 16ème arrondissement

Avenue à 6 voies dans un seul sens... C'est très fréquent dans la ville. Tout est en sens unique !
Ils ont le sens des grandeurs ici !

Un métier d'avenir ici, c'est clairement promeneur de chiens, il y en a par-tout :

   

Les chiens sont très chics (leurs tenues valent clairement plus que les notres cette semaine!)

On visite le quartier pittoresque de La Boca, très coloré et où l'on trouve des spectacles de tango en pleine rue :

  



   
   


Honnêtement, c'est surfait comme zone. Ce sont 4 ou 5 rues perdues au Sud de la ville au milieu de quartiers mal famés. Tout a été travaillé pour les touristes : tant les peintures des maisons (qui n'ont plus rien d'authentiques) que les shows de tango.

   
Un peu "too much" ta robe, chica !

Buenos Aires a aussi son quartier moderne, et il faut reconnaître que les gratte-ciels sont assez impressionnants :

 

La Défense, version latino

Après avoir bien arpenté la ville, on décide de s'en échapper pour galoper à cheval dans la pampa argentine ! A une heure de route, on trouve un ranch très sympa qui propose des balades nature à cheval : Caballos a la Par.

Nous partons l'après-midi entier avec notre guide argentin Adrian, en balade à travers les champs et les forêts habillés aux couleurs de l'automne : des images qui resteront gravées en nous très longtemps :

Yihaaaa ! C'est parti !

Couleurs automnales...

  
On a toujours des potins à se raconter, même en pleine forêt !

Galop au coucher du soleil... Magnifique !

Allez, on rentre, une bonne viande nous attend ce soir !

J'ai adoré !!!

A Buenos Aires, nous n'avons pas coupé à la tradition : nous avons dégusté chaque soir une délicieuse viande dont seuls les argentins ont le secret... En revanche, nous n'avons (quasiment) jamais réussi à terminer nos assiettes (et pourtant, on n'est pas le genre de filles à faire des chichis !). Le bon vin a également coulé à flots... De délicieux Malbec accompagnaient nos plats pour notre plus grand plaisir (mais pas celui de notre foie la nuit ! Merci au citrate de bétaïne avant d'aller au lit !) :
La Carniceria : un resto dans une ancienne boucherie de la ville : un régal !

   
Impossible de terminer... Chaque morceau de viande pèse au minimum 450g !

   
On est obligées de manger en t-shirt tellement les portions (et le vin...) nous donnent chaud !

Depuis notre retour, on est au régime (drastique).

Etape 2 : Colonia del Sacramento, Uruguay

Nous avons quitté Buenos Aires en bateau rapide (1h pour faire 50km) afin de rejoindre Colonia del Sacramento, un joli petit village uruguayien, classé au patrimoine mondial de l'humanité.


C'est très mignon, mais il faut le reconnaître assez petit et en 2 heures de visite, on en a fait le tour :


La fameuse rue des Soupirs...

   
De jolies rues pavées

    
On a (un peu) froid... Hummm !

   
Les voitures sont assez rustiques ici...


On s'est donc offert de très bons restos sur place (ainsi qu'une sieste à l'hôtel !) :


  
Vins et fromages (presqu'aussi bons qu'en France !)

    
A la votre !

Notre bar préféré arborait cette chouette pancarte :


"Ici, bières encore plus froides que le coeur de ton ex" pour les non hispanophones ;-)


Etape 3 : Montevideo, Uruguay

Il faut être honnête (surtout avec vous), si c'était à refaire, nous n'aurions pas été à Montevideo, capitale de l'Uruguay (d'ailleurs aurions-nous été en Uruguay tout court ?!?). La ville n'a que très peu d'intérêt. On a eu beau la visiter en long,en large et en travers, on n'a pas eu d'excitation particulière (faut dire, même les mecs sont moches...).

Bon, nous aussi, on était particulièrement pas sexy (avec les restes de vêtements encore mettables) et on avait froid (imaginez-vous en tongs par 10°C !), alors ça donnait ça :

Au moins, on faisait locales ;-)
(Ok, ok on pouvait pas attirer les beaux gosses de toutes les façons !)

Vues les coutumes locales, on a presque failli s'acheter un récipient à maté, la boisson nationale que tout le monde boit dans la rue:

   
Canons les uruguayiens, non ?

C'est une espèce de thé préparé avec des herbes spéciales (franchement... pas extraordinaires mais c'est leur mode) :


Les uruguayiens se promènent partout avec leur récipient (l'équivalent d'une tasse pour nous) et leur thermos à toute heure la journée... On n'a pas vraiment adhéré (on doit plus être Malbec...). De très nombreux magasins et stands de rue proposent d'acheter des ustensiles à maté (géniiial !) :

On a résisté (ouf !)

En revanche, un truc qu'on a trouvé génial en Uruguay, c'est la loi d'anti-évasion fiscale qui impose à tous les restaurants d'appliquer une réduction de 18% sur l'addition si le client paie en carte bleue car cela évite que le restaurateur ne déclare pas son chiffre d'affaires ! Du coup, on peut payer en carte partout, on bénéficie d'une belle réduction sur l'addition et le resto ne peut pas frauder sur ses impôts ! (dire qu'en général, ailleurs, on a plutôt une réduction si on paie en cash...)

Le quartier historique ne présente rien d'extraordinaire : quelques rares places, immeubles ou rues pietonnes sympas (mais sans plus) :

  



On a surtout été choquées par la place de la Constitution, emblème de la ville, vendue ainsi sur les brochures :



Mais en vrai, ça donne plutôt ça :
   
L'immeuble qui paraissait tant moderne est en fait une espèce de HLM vieillissant    

On est montées dans l'immeuble le plus haut de la ville pour admirer le panorama (et le partager avec vous), voilà :

 
Ca fait rêver...?

Maud avait trop le vertige pour poser avec moi !

La Rambla en bord de mer n'est pas terrible (non plus) : comme c'est un estuaire, la mer est de couleur marron... Et les immeubles qui bordent la promenade ressemblent à des HLM :

Voyez par vous-même... On préfère le malecon de La Havane ou de Santo Domingo !

Bon, du coup, on s'est réfugiées sur la bouffe et le vin (comment ça "comme d'hab" ?). A vrai dire, on a même trouvé que c'était le seul intérêt de la capitale ! On a commencé par un apéro dans un super bar à vins (même s'il n'avait que des vins uruguayiens...) :


Mais on aimait bien la philosophie du lieu :


Puis, on s'est dirigées vers le marché du port (el Mercado del Puerto) qui s'anime chaque week-end le midi. On y trouve des dizaines de stands de grillades :

  


On a divinement bien déjeuné !



Sauf que le patron nous a fait testé à l'aveugle des grillades : au début du filet, de la cuisse... Puis il nous apporte un autre morceau un peu boursouflé... Nous, bien éduquées, on goûte. On aime. Et là, il nous dit en souriant que c'était des abats... (Beuuurk, on n'arrive plus à en reprendre !)

Puis, nous avons quitté le pays... Maud par Miami, et moi par le Panama... 25h de voyage porte à porte, un refus d'embarquement pour Maud aux US (sauvé in extremis grâce à ses yeux de chien battu) et une valise perdue pour elle (retrouvée depuis) !

Mais ce n'est pas ça qui nous a empêché de sortir "toda la noche" le dimanche soir à Santo Domingo ! On a écumé les boîtes (Parada 77, El Canario, Mint et Gold !) et Maud a même peut-être rencontré l'homme de sa vie... (la bachata, ça rapproche). A suivre... (promis, je vous dirai, mais je sais qu'elle va pas aimer ça !).

En tout cas, c'est sûr, dans les Caraïbes, il fait bien meilleur :-)

On a retrouvé le soleil... (Et le sourire !!!)

Mais je dois avouer que j'ai adoré Buenos Aires et que j'aimerais bien y habiter (un jour...). A suivre !

Je ne sais pas de quoi je vous parlerai la prochaine fois. En tout cas, je vous annonce que je déménage en Espagne, à Madrid ! (L'amour, l'amour !!!).
Décollage ce vendredi 20 mai depuis l'aéroport de Santo Domingo (avec mes cartons et Duke en soute !) .

Et promis, les posts latinos et caliente vont continuer (y'a pas de raison !).
Hasta pronto los Amigos !

Sandra

Commentaires

  1. Coucou Sandra,
    Ravie d'avoir de tes nouvelles; toujours aussi agréable de te lire :)
    Alors comme çà tu reviens en Europe ? Tu vas travailler pour quelle boite ?
    Gros bisous

    Caroline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Caro,
      Merci pour ton commentaire :)
      Oui, je pars pour l'Espagne, c'est un pays que j'aime beaucoup depuis que j'ai 20 ans, ça devrait le faire !!!
      Je monte ma boite, à suivre sur www.facebook.com/verysmarttrip
      Gros bisous et à bientôt !
      Sandra

      Supprimer
    2. Je suis ta page. Il manque plus que le site web:) bone courage pour cette nouvelle aventure!

      Supprimer
    3. Merci beaucoup Caro :)
      A très vite,
      Sandra

      Supprimer
  2. J'ai adoré ! Merci pour ce récit drôle et dynamique !

    RépondreSupprimer
  3. Salut Sandra,

    Contente de te lire. Trop drôle ton récit en Argentine et Uruguay. LOL avec vos supers tenues de Roumaines!!

    J'ai l'impression que l'Argentine t'as bien plut!
    Bon c'est bientôt le retour en Europe alors! Trop coooooo! Tu vas retrouver ton chéri. Il va te faire oublier les eaux turquoises de Rep Dom' :-)

    RépondreSupprimer
  4. Hello Chica !!
    J'évite de te demander comment ça va parce qu'on dirait que la vie est toujours aussi belle chez toi :)
    Ça fait plaisir de voir que tu voyages toujours autant en tout cas. Profite pour les autres !
    A la proxima,
    Bamboo

    RépondreSupprimer
  5. Trop trop bon de lire tes aventures !
    Ca donne envie ! J'ai bien rigolé en tout cas.
    Continue de nous faire voyager, même en Espagne, je suis sûre que l'on va découvrir plein de trucs !

    RépondreSupprimer
  6. Coucou ma cherie !
    tu m as fait voyagé dans un pays que je ne connaissais pas !
    J'adore l Argentine !
    Tu m'éclates, tu es pire que moi lol

    RépondreSupprimer
  7. Hello Sandra !!!
    J'adore j'adore j'adore !!!
    Ca me donne encore envie de voyager! Je transferts d'ailleurs ton blog à mon coloc qui part vivre un an en Argentine à partir de Juillet, je pense que ton article va lui plaire ;)
    Tellement génial aussi que tu déménages à Madrid, tu vas adorer c'est certain et puis l'amour t'attend à ce que je vois
    Un abrazo muy grande linda rubia

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

WE filles à Antigua & Barbuda : les plus belles plages des Caraïbes !

Gay Gwada !

Saint-Domingue version GAY !