Punta Rucia : le Paradis existe !

Hola mis Amigos !

Non, non, non, je n’exagère pas avec ce titre alléchant ;-) Laissez-moi vous faire découvrir une véritable pépite de la République Dominicaine, encore préservée du tourisme, où l’on a l’impression d’être au seul au monde : Punta Rucia.



C'est déjà magnifique, non ?

Punta Rucia, c’est un joli village très typique, à l’extrême nord-ouest du pays (pas très loin de la frontière nord avec Haïti) :


Punta Rucia a tout pour plaire : de merveilleuses plages de sable blanc, bordées d’eaux cristallines chaudes, des cocotiers, une ambiance très zen, de la bachata traditionnelle en fond sonore… Et plusieurs excursions très intéressantes à faire dans les alentours.

C’est une région dans laquelle j’aime venir en week-end (comme vous en Normandie quoi !). Déjà, il y fait toujours beau et chaud, rares sont les pluies dans cette région frontalière avec Haïti. Elle est très sèche.

Départ donc le vendredi soir en sortant du boulot, 3h30 de route… Et nous voilà au pa-ra-dis ! En amoureux, ou entre amis, c’est vraiment le bon plan ! Là, je vais vous faire découvrir cette région avec notre bande de Nouvelles Iles, toujours partante pour des week-ends de folie !

Oui, on hésite à lancer le calendrier plage de l'équipe de Nouvelles Iles ;-)

Au large de Punta Rucia, on trouve le Cayo Arena qui (comme son nom l’indique) est un îlet de sable. Debout à 7h pour être sur le bateau de pêcheurs à 7h45 afin d’arriver les premiers car après 11h du matin le week-end, le Cayo est littéralement pris d’assaut par les (horribles) touristes américains (« Yeeeahhh, this is greeeaaat ! Amaaaazing place ! »).

 
Trop glamours (et puants) les gilets de sauvetage...

Le Cayo doit faire une centaine de mètres de long. Seuls 6 abris de fortune permettent d’entreposer ses affaires et de se faire un pique-nique nature (et un open-bar au Cuba Libre !) :


Je vous laisse apprécier la transparence de l'eau autour du Cayo :



Et si je vous dis qu'elle est à 29°C...

Très vite, les pêcheurs mettent en place le bar. A la carte ? Cuba Libre (Rhum + Coca) et Santo Libre (Rhum = Sprite)... Et oui, il n'est que 8h du matin (!!!)

Le Coca et le Sprite version locale !

Mis à part le fait que le Cayo est magnifique, au milieu de la mer turquoise, le plus intéressant est de plonger en palmes, masque et tuba afin d’observer les nombreux poissons et coraux, très colorés. Vous êtes prêts ?

Équipés pour aller découvrir les fonds marins !

C'est parti, avec mon nouvel appareil-photo étanche...

 
C'est un véritable aquarium...

   
Magique de nager au milieu des poissons !

En mode Sirène (enfin j'essaie ! On rentre le ventre !)

La ballade subaquatique dure environ 45 minutes, après cela bronzage et séance photos :

L'importance de l'étalage de la crème solaire by Nouvelles Iles !

 
Filles, comme garçons, chez Nouvelles Iles, on prend tous la pose avec le sourire :-D

 Le bonheur de vivre ensemble dans les Caraïbes !

On décide de repartir à 10h45, le flot d’arrivées des touristes se faisant de plus en plus fort. Les dimanches après-midi, l’îlet accueille entre 600 et 1000 personnes… (si si !). Les pêcheurs nous disent que les gens n’arrivent alors quasiment pas à se faufiler les uns entre les autres, tellement ils sont serrés ! (super expérience nature !). On repart donc avec Alberto, notre pêcheur :

Pas mal les abdos... ;-) 

Pour le retour, il nous fait d’abord suivre la côte, on aperçoit de jolies prairies verdoyantes…


Puis, nous arrivons dans la mangrove, espace protégé où vivent des crabes rouges, des frégates, des pélicans… Un beau spectacle très nature :

Des palétuviers en pleine croissance...



 


Bon, notre pêcheur a compris que nous étions joueurs et nous lance à toute vitesse dans la mangrove ! Ça crie, ça hurle, ça rigole ! Un vrai manège ! (et vive l’espace protégé !)

Je pense qu'on a fait fuir tous les poissons et crabes... !

De retour sur terre, on décide de partir en excursion à « El Castillo », le village dans lequel Christophe Colomb a débarqué quand il a découvert la République Dominicaine en 1492. (Et oui, des fois, on fait des sorties culturelles ici aussi !).

Nous est venue l’idée (stupide !!!) de partir en motocyclettes des années 80 (enfin pour les plus téméraires !).

Elles sont pas mignonnes en rose ces tites motos ?
Ici, notre guide italien Tony essaie de les faire démarrer.

Nous voici donc Peterson et Marion, Francisco et moi en route pour 30km de routes défoncées, et de traversées de villages ! On s'équipe : casques obligatoires et dégaine Playmobil de rigueur :

Les casques ne tiennent pas... Trop rassurant !

 
Les hommes au guidon (ça vaut mieux !)

Les autres ont préféré le pick-up (et le déroulement de la journée a révélé qu'elles avaient bien raison !).
Et Duky finira même dans la voiture : les cheveux au vent, ça le décoiffe !

 
Mais il ne peut s'empêcher de me suivre du regard sur la moto (mon toutou bodyguard !)

On roule sur des pistes, à travers la campagne :

 
Vitesse de pointe : 50km/h

 
Trop drôle :)
 
Le duo de Choc : Kiko & I !

Les autres sont un peu jaloux de ne pas avoir opté pour la moto (au début de l'aventure du moins...)


On passe dans des villages, où l’on fait la course avec des locaux :


Y'a que des touristes pour avoir des casques... On est grillés !

Et on fait attention aux troupeaux qui déambulent (tout naturellement) dans les rues !


Et bien sûr, on répond à nos admirateurs qui nous envoient des coucous, des bisous... (Dure, dure, la vie d'une Rubia en République Dominicaine !) :


Mais oui, on vous aime aussi ! RDV au Colmado ce soir pour des pas de bachata !

Arrivés à la station essence, on fait la queue au milieu des familles, elles aussi venues faire le plein, à 3 sur une moto, à 3 ou 10 ans, sans casque… (Normal quoi !)


La suite de la route se complique avec des traversées de rivière :


Courageux mais pas téméraires...

Personnellement, je laisse mon binôme Francisco et préfère passer dans le 4x4 !

Je retrouve mon Duke à l'avant <3

Au final, on arrive à destination mais avec une moto cassée et l’autre en piteux état (le retour se fera pour tous dans le pick-up, avec la moto cassée aussi !) :


Le site sur place est très beau. On découvre la première église de la Caraïbe :


Pour ce qui est du village fondé par Christophe Colomb et ses troupes, il n’en reste que des ruines mais il règne une atmosphère paisible sur ce lieu chargé d’histoire :



Bon, il faut un peu (beaucoup) d'imagination pour replacer l'église...

Après tous ces déboires, on se dit qu’on a bien le droit de profiter de la plage… Un peu de farniente ne nous fera pas de mal avant la soirée !

La plage la plus connue de Punta Rucia s’appelle la Ensenada. Elle est sublime. Une véritable piscine naturelle :




En revanche, pour en profiter dans un cadre zen, mieux vaut éviter les week-ends, où elle est le lieu de rendez-vous des dominicains venus de Santiago, Puerto Plata et voire même Santo Domingo ! Cette joyeuse animation est chouette à observer ! (mais pour dormir sous un cocotier, faudra repasser !)

Transats, glacières, bâches... Les dominicains s'y installent pour le week-end !

Ils sont fans de bananes et bouées tractées ! 

La mode locale, ici collection "Tropical beach wear"

Plus d’une cinquantaine de baraques de restaurants sont alignés juste derrière la plage. Ici, facile de manger du poisson grillé, du poulpe, de la langouste... pour une poignée de pesos !

La question est : "Comment choisir ton resto ?"

 
De gauche à droite : poissons grillés, patates douces frites et crabes


Pour ceux qui ne sont pas adeptes des fruits de mer, on trouve aussi des saucisses ou encore du poulet grillé :

 
Les "brochettes saucisses", un plat très fin et diététique, made in Dominican Republic !

Il y a aussi le marchand de glaces locales qui fait des allers-retours sur la plage de 9h à 18h :

On est loin de la jolie camionnette musicale du marchand de glaces français
(mais elle a son charme aussi !)

Le marchand de sirops vous prépare des cocktails ultra sucrés (bien sûr, il propose toujours d'y ajouter du rhum !) :


Enfin, c'est dimanche, on trouve même des vendeurs de barbe à papa ! (Miaaam !)


Je vous ai même enregistré une vidéo pour que vous vous mettiez un peu dans l’ambiance car la musique est partout :



Comme vous le voyez (et l'entendez) : ça pulse ! Chaque baraque met sa musique, et ne veut pas entendre la musique des autres… (Imaginez la cacophonie !).

A Punta Rucia, on peut également voir des lamantins, une espèce qui présente un aspect bien étrange. Surnommée, "vache de mer", cet animal inoffensif mène une vie paisible dans les eaux chaudes de la Caraïbe où il est protégé. On espérait voir ça :


Mais on ne peut pas se baigner avec eux, nous ne pouvons les observer que depuis un mirador prévu à cet effet. Au final, ça a donné plutôt ça :

 
Des narines qui sortaient de l'eau pour reprendre de l'air...
(Contente d'avoir fait la route pour voir ça !)

Marion, Coline, Cléo et Anaïs au taquet pour observer les lamantins depuis le mirador :


Les locaux présents sur place essaient de siffler pour les faire venir... Mais cela ne change pas grand chose : à part leurs narines, on ne voit pas grand chose (sic) !

José Alberto, guide local

Chriss, pêcheur à la ligne (de son dîner, nous dit-il)

Les deux nous confirment que les touristes sont toujours un peu déçus de ne pas voir plus ces animaux tellement gentils. Bon, ben admirons le paysage alors...



Enfin, il est possible de faire du kitesurf sur les plages environnantes : playa Buen Hombre et playa Estero Hondo. Je me suis donc lancée avec l'école locale de Buen Hombre. J'ai été conquise par leur flyer, le prof kytant avec un chien dans les bras :


Et je confirme que le prof (Mikki) fait bien du kyte avec son chien (et avec le même maillot de bain !) :


 
Pour les sauts, il le lâche tout de même !

Et voici l'équipe au complet, autour de Riin, une jolie scandinave (je ne sais plus si elle est suédoise, norvégienne ou finlandaise ! Mais en tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'elle a changé de climat et d’ambiance !)  installée en République Dominicaine depuis plus de 10 ans et qui gère l'école :


 La plage est très belle, les couleurs de l'eau sont vraiment sublimes :




C'est pas tout ça, va falloir que je me lance ! Mikki me demande si je veux embarquer "Tito" un bébé rottweiler avec moi : 

 
Il est vraiment trop mignon (le chien bien sûr...) !

Je refuse, bien sûr, j'aime trop les chiens pour leur faire du mal, et me voici partie pour tenter de maîtriser mon kyte : 
Equipée en mode Playmobil, je suis ravie !

Pas de décollage pour moi ce jour là, par manque de vent

Voilà tout ce que l'on peut faire à Punta Rucia, il y a de quoi ne pas s'ennuyer ! Bien sûr, le soir, on peut faire la fête au (seul) colmado du village (uniquement le samedi). C'est très très local. Je crois que jamais de ma vie, je n'avais dansé avec autant de "campesinos" (entendez "paysans" mais ce n'est pas péjoratif, bien entendu... Dixit la parisienne !).

Je vous plante le décor : une cabane en bois sur la plage, un toit en taule, avec un petit bar, un billard et des tables et chaises en plastique :


Inutile de vous préciser que la sono diffuse bachata et merengue à fond !!! Les "cocktails" sont tous à 50 pesos (1€). Bon, quand on a débarqué à 8 filles avec nos jolies robes, parfum et bijoux, je crois que nos paysans ont failli faire une attaque : une bande de rubias qui débarquait dans Punta Rucia by night ! 

Les débuts étaient très timides, ils osaient à peine nous regarder et danser avec nous. Mais au bout d'une demie-heure, voyant nos grands sourires et notre super niveau de danse (lol), le charme a opéré, les mélanges se sont faits et c'était parti pour une nuit folle de danses latines ! (je crois que j'ai perdu 4 litres d'eau en 4h !)
 
Bon lui avec moi, il sentait pas très bon... ! Et l'apnée en merengue, c'est pas facile '-(

 

Tournée générale pour 10€ !

A gauche, la nana super sexy pour aller danser un samedi soir !

Pour manger à Punta Rucia, il y a plusieurs restaurants qui valent vraiment le coup. D'abord : La Table d'Arno, tenue par un français. Terrasse les pieds dans le sable, sur la magnifique plage du village :


Pour 6€, vous pourrez déguster un plateau de fromages et terrines maison, accompagnés de pain maison, face à la mer :


Ou encore, plus typique : du crabe aux épices, accompagné de ses crudités et d'un gratin de giraumons maison :


Le soir, c'est plus raffiné. Et tous les vendredis soir, c'est barbecue sur la plage :

On ne pouvait pas louper ça !

Pour les budgets un peu plus élevés, je vous conseille aussi le Punta Rucia Lodge, qui fait resto, mais également hôtel : le cadre est vraiment magnifique... Piscine à débordement sur la mer et son ponton en bois privé :

Piscine parfaite pour se relaxer...
 


 
Ou pour faire des grimaces sous l'eau !

 
Des lancers de cheveux, ou encore des batailles à cheval sur la copine ! 
(On reste des enfants quoi !)

Les serveurs (ici Kléo) sont même volontaires (et demandeurs) pour faire des pas de bachata (la rubia en maillot de bain fait toujours son effet ici !) :

Petit coquin va ;-)

Une plage de sable blanc, des hamacs :


Idéal pour bouquiner face à la mer...

Le ponton est somptueux...


 
On va pouvoir faire des photos !!!


 La Team en folie !

On peut aussi faire du kayak... 

Duke est aux anges !

Et enfin : observer les mouettes et pélicans sur leur promontoire :


 
Un spectacle zen, à contempler depuis son transat...

Les chambres sont des bungalows réparties dans les jardins. Très sympas et spacieux :




Et voilà, vous connaissez Punta Rucia, si vous rêvez d'une semaine (ou plus) de farniente : n'hésitez plus ! (Et surtout oubliez Punta Cana et son usine de touristes de masse !)

J'espère vous avoir fait rêvé de ce bel endroit, et je vous dis à très vite pour de nouvelles aventures,

Sandra

Commentaires

  1. Toujours un véritable plaisir de te lire Sandra. Merci de nous faire partager ces endroits incroyables. Des gros bisous! Gary Francq

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gary, c'est très gentil ;-)
      Tu travailles toujours chez XL Airways ? Pas de voyage prévu en République Dominicaine ? Même si tu atterris à Punta Cana, je viendrai te voir :*
      Gros bisous en attendant !

      Supprimer
    2. Je ne suis plus chez XLF donc plus de PUJ pour moi :-( Mais peut etre en vacances qui sait? gros bisous

      Supprimer
    3. J'espère ! Ça me ferait super plaisir :-D
      Et je sais qu'on ferait la fiestaaa !

      Supprimer
  2. Trop beau effectivement mais où se trouve t-elle dans l'île exactement ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Dom J, Punta Rucia est à l'extrême Nord Ouest de l'île.
      3h30 de route (en très bon état) depuis Santo Domingo.

      Supprimer
  3. ça nous rappelle de bons souvenirs ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes les bienvenus à nouveau ;-)
      Comme on dit, jamais 2 sans 3 !
      Gros bisous les Parisiens <3

      Supprimer
  4. Bonjour,
    Toujours ce mélange entre des lieux paradisiaques et la vraie vie avec des vrais gens.
    Belle découverte et quelle ambiance, surtout la promenade en moto rose, c'est trop top.
    Merci encore pour toute cette lumière et ces beaux paysages.
    Bisous
    Georges

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Georges ! Cela me fait plaisir que de savoir que ces découvertes sur un ton léger te font sourire :)
      Gros bisous des Caraïbes :-*

      Supprimer
  5. Bonjour Sandra,

    Merci d’avoir partagé ton récit de we à Punta Rucia, c’est sûr que ça donne envie (tu en fais bien la promotion, on sent la pro ;-) ).
    Et tu as effectivement l’air d’avoir une super équipe qui, tout comme toi, ne manque pas de dynamisme et d’énergie ;-)

    Bonne continuation !
    GM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gildas.
      Une équipe de folie oui, belle, dynamique et impliquée !
      Vive Nouvelles Iles !!! Soudés dans l'adversité !

      Supprimer
  6. Quel bonheur toutes ces couleurs et cette bonne humeur !
    N’hésites pas « Ta vie dans les îles » c’est du soleil virtuel qui réchauffe ;-)
    Sarah P.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Sarah.
      Je vais bientôt devoir vous envoyer de la fraîcheur avec votre canicule parisienne... Courage, pense à la plage !

      Supprimer
  7. C'est clair que Punta Rucia est un petit paradis, pourvu que ca le reste encore longtemps. Dommage que Cayo Arena semble disparaitre, c'est un ilot corallien il parait qu'il apparaissent et disparaissent au fil de temps.
    LM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est donc maintenant qu'il faut venir sur le Cayo Arena et explorer ses fonds marins colorés ! Une expérience inoubliable... avec des dominicains toujours souriants !

      Supprimer
    2. bonjour,
      je vais à PUNTA RUCIA du 10 au 23 mars 2017 chez Christian(un français)à villas CARACOLES,je souhaiterais savoir si je peux quand même aller prendre l'apéro au Punta Rucia Lodge ? j'arrive la veille à SAINT DOMINGUE et je n'ai pas envie de faire la route de nuit, connais-tu un hotel vers BOCA CHICA ?
      merci de ta réponse
      Gérard

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

WE filles à Antigua & Barbuda : les plus belles plages des Caraïbes !

Gay Gwada !

Saint-Domingue version GAY !