Bienvenue dans ma Rue...

Hola todas y todos !

Voici un post qui va (peut-être) moins vous faire rêver en termes de paysages (pas de plage, pas de cascade cette fois !), mais qui va vous immerger dans mon quotidien.

Quand j'étais ado (il y a à peine... 18 ans !), j'adorais cette chanson : "Dans ma rue" de Doc Gyneco (Sarcelles is back !) :


Une rue, des gens, des sourires, des habitudes...
Et bien pour moi, à Saint-Domingue, ça y est : j'ai aussi ma rue, mes gens, mes sourires et mes habitudes !

Cela fait maintenant plus d'un an que je vis en République Dominicaine. Et avec l'arrivée de Duke, il y a 9 mois, j'ai eu le temps d'arpenter mon quartier (3 à 4 fois par jour) et de rencontrer des gens adorables, que j'ai envie de vous faire connaître. Allez, go, c'est parti, suivons Duke !


J'habite un quartier chic de Saint-Domingue, qui s'appelle Bella Vista (Bellevue en français). C'est un peu le 16ème arrondissement de Paris :

> Grands apparts :

 

Y'a du monde... Et oui : St Domingue, c'est 2 millions d'habitants !

> Et même des villas :

Aïe le kitch !

 


 

> Des avenues bien entretenues (style rue de la Pompe ou avenue Henri Martin) :

 

 En plus, ici les trottoirs sont agrémentés de palmiers...

> On a même notre Bois de Boulogne : le Parc Mirador Sur (sans les "attractions" nocturnes...) :
  
Des mangues dans les arbres... à croquer ! 

Des allées ombragées...

 
  
Bref, Duke adore ! (et a plein de potes !)

Ça, c'est mon immeuble : la Torre Green. J'habite au dernier étage. OK, rien à voir avec les beaux immeubles Haussmanniens de Paris (que j'<3). On ne peut pas tout avoir : du soleil, des cocotiers et une belle architecture chargée d'histoire... 

Ça fait un peu "Ma cité va craquer" !

Ici, les loyers n'ont aussi rien à voir avec Paris (on est en Rep' Dom' quoi !). Dans mon quartier (qui est l'un des plus chers de la ville), il faut compter 5€/m² loué. Donc, par exemple, pour un appart de 100 m², il vous en coûtera 500€/mois.

Et ça, c'est ma rue :

Oui, y'a un peu de béton...

Au début, quand je marchais, on m'appelait "Rubia" (la blonde), maintenant, on m'appelle "Sandra" ou même des fois "mi Amor" ou "mi Preciosa" (ils savent parler aux femmes ces Dominicains !).

Les personnes que je vais vous présenter ici, sont soit Dominicaines, soit Haïtiennes. Leurs points communs ? Le sourire (jour et nuit), une gentillesse à toute épreuve, un courage pour travailler tous les jours (ou presque) pour pas plus de 300€ par mois. Et ces gens, je les adore. C'est sûr, avec eux, je n'entretiens pas des relations comme avec les copines parisiennes... Mais je suis toujours heureuse de descendre les voir, discuter de tout et de rien (OK... plus de rien, faut l'avouer !).

Ma rue n'est absolument pas dangereuse. D'ailleurs, y'a toujours des militaires qui la surveillent. Paradoxal ? Oui, mais ici, c'est comme ça, ils veillent sur le quartier, et il n'y a pas d'embrouille (CQFD).
Voici Emilio et Jimenez :
Je vous l'accorde, ils font un peu peur comme ça...


Emilio a 22 ans, Jimenez 38. Ils sont tous deux Dominicains et sont engagés dans l'armée depuis 1 an chacun. Ils travaillent 10 jours d'affilée, puis ont 5 jours de repos. Salaire : 300€/mois. Leurs journées sont assez calmes... Ils regardent ce qu'il se passe et discutent avec les passants. Ils sont cools et ont toujours le sourire ! 

En face d'eux, on trouve Joséphine, la fleuriste. Elle est haïtienne :

"Doudou, je suis pas photogénique, et surtout pas peignée !"

Elle travaille tous les jours sauf le dimanche, de 7h à 18h (oui, oui, vous lisez bien : 11h x 6 = 66h/semaine). Elle vend des roses, des orchidées, des anthuriums ou encore des hibiscus... dans de grands vases de fortune :


 

Pour 3€, je repars chaque semaine avec un magnifique bouquet qui va embaumer la maison pour plusieurs jours... (Muuuummm). Joséphine a toujours le sourire et peut vous parler de ses fleurs pendant des heures. Composer un bouquet peut prendre un bon quart d'heure, car pour le personnaliser, elle vous demandera tout : la couleur de vos murs, de votre vase, vos senteurs préférées et l'objectif des fleurs (c'est pour séduire un Doudou ?!?)...

 

Elle m'offre toujours une fleur qu'elle me met (elle-même) dans les cheveux :

Ici une fleur de frangipanier...

Un peu plus loin, il y a les travailleurs haïtiens, qui œuvrent depuis des mois à la construction d'un nouvel immeuble dans la rue : la Torre Lina VII.
Ils sont une dizaine. Ils s'appellent Eddy, Paolo, Manuel... Ils travaillent tous les jours. Je les vois le matin à 6h, jusqu'au soir à 19h...


Ils me saluent (ainsi que Duke) à chaque fois, et m'offrent un sourire chaleureux. Ils bossent dur, pour 10.000 pesos par mois (166€). Ici, on ne leur fournit pas de tenue, pas de casque, pas de chaussures de sécurité... Leur boulot se fait bien sûr au black, sans aucune assurance en cas d'accident.

Mais ils gardent le sourire et confiance en l'avenir ("qui sera forcément meilleur" disent-ils !). Pour les aider, un fond musical permanent : du compa, la musique haïtienne nationale (ça sent le soleil !) :



Ils dorment dans le futur parking de l'immeuble, au sous-sol, dans des conditions misérables, sur des couvertures usées et cuisinent avec un grand réchaud à gaz. Ils déménageront une fois l'immeuble terminé, et squatteront la prochaine construction... Ils me manqueront '-(

Avec eux, vit Linda, la chienne errante du quartier. Elle déteste Duke et ne veut jamais jouer avec lui. Elle doit le prendre pour un bourgeois (en même temps avec sa laisse rose, son parfum canin et son poil brillant...) :


La seule chose que je peux faire : lui offrir des biscuits Pedigree (dont elle raffole !) :

Mais là, faut pas lui voler ses gourmandises !

J'habite le même quartier que Monsieur le Président de la République Dominicaine : Danilo Medina (fraîchement élu en 2012) :

Sauf qu'ici, le Président habite, comme tout le monde, dans un immeuble classique (Le Palais de l'Elysée, les Dominicains ne comprennent même pas le concept !)
Bien sûr, il y a une sécurité renforcée, mais il a des voisins en dessous et au dessus de chez lui ! Il habite sur l'avenue Anacaona. Et du coup, sur cette avenue, il y a des policiers à chaque intersection, au cas où il sortirait, car il lui faut alors la voie libre pour circuler. Il y a donc des "traverseurs" qui font la circulation "au cas où". 


Voici l'un de mes préférés : Juanito :


Juanito a 21 ans, il est dominicain et passe ses journées à arrêter les voitures pour le Président. Ou pour les piétons (comme moi) pour que l'on traverse jusqu'au parc.
Au début, il était effrayé par Duke, il était limite parti en courant car le chien lui avait sauté dessus pour jouer. Mais maintenant ça va mieux, et c'est toujours avec de gentils mots et avec le sourire qu'il nous fait traverser. "Que disfrute Sandra !" (Profite bien (du parc) Sandra !)


En face de l'appart, il y a Miguel. Il est haïtien. Il est arrivé en Rep' Dom' il y a 10 ans. Et depuis le tremblement de 2010, il ne pense plus du tout à revenir dans son pays : tout est devenu trop chaotique selon lui.


Il vend ses fruits tous les jours, sauf le dimanche, de 7h à 19h. En arrivant, il installe son étalage de fortune, balaie méticuleusement le trottoir et installe ses fruits, transportés sur brouette depuis... l'hypermarché ("c'est plus sûr pour l'hygiène !" dit-il). Puis, il commence à couper (en s'appliquant) ses ananas, mangues, papayes ou pastèques et les vend au gré de la journée. Pour 1 ananas, 2 mangues et 6 bananes, il ne vous en coûtera même pas un euro...
Qu'il pleuve, qu'il fasse grand soleil et une chaleur accablante, Miguel est là, toujours avec le sourire et avec sa machette !


Cinquante mètres plus loin, il y a Harris, son concurrent numéro 1 : présent les mêmes jours (dimanche est sacré ici !), aux mêmes heures !


Installé sur sa chaise de bureau à roulettes, il vous découpe des oranges, des pastèques, des ananas... pour une poignée de pesos. Quand il ne vend pas, il lit des journaux. Il ne cesse de répéter que c'est important de connaître l'histoire et l'actualité. Il aurait aimé être prof mais les circonstances ont fait qu'il est finalement devenu marchand de fruits.


Laissez-moi également vous présenter Dominguez. Il travaille à 2 immeubles de là où j'habite. Dominguez est Cubain, il a fui le régime Castriste il y a 30 ans et est gardien de jour d'une tour moderne du quartier.

 

Pour un peu moins de 200€ par mois, il surveille les entrées et sorties de son immeuble, il gère les livraisons, il dirige la femme de ménage. Dominguez a 46 ans. Il a toujours le sourire. Tous les matins, Duke accourt vers lui. Dominguez le caresse, joue avec, et parfois même lui offre des os !
Tous les matins, on parle du chien, de la météo et du parc pas loin. Tous les matins, il me dit "Cuidate Sandra" (fais attention à toi). Dominguez est l'une de ces personnes que vous ne pouvez qu'aimer tellement il déborde de gentillesse.

La balade de Duke passe forcément par un arrêt "caresses" chez Dominguez 

La balade se poursuit au "Car Wash", c'est à dire l'endroit où vous pouvez faire laver votre voiture pour moins de 10€ ! Et avec ça, elle brille :) 


Le car wash est ouvert 7j/7 de 7h à 20h. Des jeunes et moins jeunes astiquent les voitures toute la journée. Ils attendent les voitures sur leurs chaises et se mettent à l'oeuvre dès qu'une auto franchit la barrière.
Ils sont une quinzaine au total. Au début, j'avais droit aux sifflets, maintenant que l'on se connait, on discute du chien , de bachata et de base-ball (enfin, j'écoute les résumés des matchs !). Voici mes "super mâles" :



Estarlin et Junior sur la photo de droite, les plus jeunes de la bande.

A côté du car wash, il y a le colmado. C'est quoi un colmado ? C'est une épicerie. 

OK, le produit phare, c'est le rhum... (et le PQ !)

Ici, contrairement à ce que l'on connaît en France, les épiciers offrent un service sur mesure : livraison jour et nuit, gratuite, sur simple appel téléphonique (même pour un seul œuf ou un cachet d'aspirine !).

Le patron du colmado, c'est Léo. Il est super gentil :

Là, il me dit : "une photo de moi, contre une photo de toi"

Léo a toujours le sourire et trouve toujours le moyen de me dépanner. Maintenant il vend du Coca Light, juste pour moi :-) Avant, il n'avait que du Coca, mais à force de lui demander, il a commencé à en acheter. Il m'offre souvent un p'tit quelque chose : un brin de coriandre fraîche, du persil... (rigolez pas, c'est attentionné !).
Lui aussi adore Duke et lui garde des os de ses repas, qu'il lui offre le matin quand on passe !

Très souvent, les colmados ont des terrasses. Sur ces terrasses, les gens boivent un coup, discutent et... jouent aux dominos. Au début, je n'osais pas m'arrêter regarder. Mais ce sont les papis eux-mêmes qui m'ont faite une place. Alors je vous présente Luis, Carlos, Eduardo et Bernardo :


Ils jouent quasiment tous les jours, ils m'ont appris les règles et quand je m’assois, ils me passent le carnet pour que je compte les points (Les Rubias, ça écrit bien !) :


C'est vraiment une ambiance très bon enfant. Et avec Duke, on aime se poser quelques minutes les regarder avant de rentrer...


Souvent devant le colmado, il y a Davy et Enrique. Ils ont 13 et 8 ans et sont... cireurs de chaussures à plein temps. Ils déambulent avec leur matériel dans leur sacoche de bois. Ils arpentent le quartier aux heures de bureau... Pour quelques pesos, ils font briller vos souliers :


Leur grand copain, c'est Duke... Ils adorent jouer avec et le caresser :

 Duke les adore également forcément...

Ils sont adorables... A chaque fois, ils me proposent de cirer mes chaussures. Sauf que moi, je suis en sandales, baskets ou en tongs... ! Mais bon, je leur donne toujours mes p'tites pièces.

Enfin, dans ma rue, je croise forcément Melvin, mon voisin. Il a une jolie chienne (Ash, c'est un berger malinois) et tous deux vont au parc deux fois par jour, qu'il fasse grand soleil ou tempête ! 

Ash & Duke sont de bons potes (surtout pour chercher à manger dans la rue)

Melvin a 36 ans, il a grandi à St Martin mais vit en République Dominicaine depuis des années... Très zen et ouvert, c'est un vrai philosophe, qui parle avec tout le monde. Il est très apprécié et connu dans le quartier. C'est aussi l'un de mes collègues chez Nouvelles Iles ;-) Il est l'un de nos 20 Conseillers Voyages !

Et voilà, la balade s'achève, retour à la maison. Je termine les présentations par mon gardien d'immeuble : Luis. Il a 45 ans et est dominicain. Pour même pas 200€ par mois, il travaille 6 jours sur 7 de 18h le soir, jusqu'à 7h du matin. Il a toujours une parole gentille et me surveille dans la rue pour être sûr qu'il n'arrive rien.


"J'aurais dû être plus sérieux à l'école" dit-il pour expliquer pourquoi il en est là...

Toujours à l'heure, et fidèle au poste, Luis est un exemple de sérieux. Il a 4 enfants et sa femme compte sur lui pour les nourrir et les envoyer à l'école.

Enfin, avant de prendre l'ascenseur, voici Antonio, l'homme de ménage de l'immeuble. Il a 19 ans et est Dominicain :


Son job ? Ramasser les poubelles sur les 12 étages de l'immeuble (car ici, il est interdit de descendre soi-même ses sacs jusqu'au le local), nettoyer (tous les jours) les paliers, les escaliers, l'accueil, le parking, le trottoir longeant la tour... Antonio est très gentil. Il joue avec Duke et ne le gronde même pas quand il marche avec ses pattes toutes sales dans l'immeuble... (je vous promets que j'évite et Duke passe par la case paillasson avec ses 4 pattes que je gratte !). Antonio aurait aimé être pilote d'avion... "Ou de camion" dit-il maintenant "ça doit être plus facile !"

Et voilà, on est de retour à la maison... Tout ce beau monde, c'est mon quotidien, et ça rend mes promenades dans le quartier très agréables... Inutile de vous dire que pour eux le système français est... irréel. J'ai essayé de leur expliquer les dispositifs de SMIC, de chômage, de sécurité sociale... Ils n'y croient absolument pas... "C'est impossible, ça ! Tu te moques de nous Sandra !". 
A méditer...

J'espère que vous connaissez mieux les Dominicains, et leur sourire à toute épreuve.

Sur ce, je vous souhaite une belle semaine :-D

Sandra

PS : pour ce post, j'ai cherché si le mot "balade" prenait un ou deux "l"... En fait, balade et ballade existent. Ce sont deux noms féminins. Alors pour information, voici ce qui les différencie :

Balade et ballade sont des homophones, c’est-à-dire des mots de même prononciation mais n’ayant pas le même sens.

Balade est un nom féminin désignant l’action de se promener.
Exemples 

- Ils effectuaient toujours la même balade le dimanche.
- Le vieux couple se balade chaque jour en compagnie d’un vieux labrador.


Ballade est aussi un nom féminin. Il s’agit d’une forme musicale ou poétique. 

Exemples :- Villon est reconnu depuis toujours pour sa Ballade des pendus.
- Il exprimait toute sa douleur et son mal de vivre dans cette ballade de Chopin.

(Un peu de culture, ça ne fait jamais de mal, hein !)

Commentaires

  1. aime quand il y a sable fin cocotiers plage comme une carte postale... mais bizarrement j'ai préféré ce post. Voir ton quotidien. Ton quartier les gens que tu croise chaque jour... c'est formidable de nous faire partager tout ca
    Les dominicains sont vraiment des gens souriant et cela à toutes épreuves. Je suis contente pour toi que tu ai trouvé ton endroit
    Bisous ma Candy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Katou
      Sincèrement contente que cela t'ait plu !
      Maintenant ne te reste plus qu'à venir voir en vrai tous ces gens :-)
      Bisous

      Supprimer
  2. Hello Sandra,

    C’est aussi beau que les plages voire même plus ! Il y a beaucoup de cœur et d’humanité dans ce reportage, tu nous fais aimer ces gens, merci !!
    Gros bisous et ne change pas ;-)
    brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Brigitte, cela me fait très très plaisir.
      Vraiment.
      Je ne savais pas comment ce post allait être accueilli et suis contente qu'il ait été apprécié. Ce n'était pas un exercice si simple :-)
      Gros gros bisous et belle semaine à toi,
      Sandra

      Supprimer
  3. Je comprends pourquoi tu as eu le coup de cœur pour ce pays!
    C'est sûr que ça change de Paris...
    Bravo pour les articles, toujours super bien écrit, ça nous permet de rêver depuis notre canap'!
    Gros bisous
    Claire & Max

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Clarita,
      Merci pour ton commentaire, c'est hyper gentil et ça me fait plaisir :)
      Oui, la Rep Dom est un pays avec des gens vraiment adorables, c'est impressionnant... Comme tu dis, c'est très différent de Paris, ou même de la Guadeloupe. En Guadeloupe, je trouvais déjà les gens plus gentils et souriants qu'en métropole. Mais là, ce sont vraiment des Amours... :-)
      A découvrir... Loin des resorts all-inclusive !
      Plein de gros bisous à vous 3 !!! J'espère que ça va la maternité :)

      Supprimer
  4. La suite au prochain épisode: Sandra nous présentera les barmen de Rep. Dom. (En 27 épisodes).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ton plus grand plaisir mon cher Adrien ;-)
      J'y réfléchis, j'y réfléchis... :-P

      Supprimer
  5. Quel bol d'air frais....et d'humanisme !.....La plage et les palmiers ça fait rêver mais ce post donne envie de plonger dans ton quotidien et de rencontrer ces personnes sympathiques et souriantes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mikado ! Tu es cordialement invité à découvrir mes voisins quand tu veux, toi qui aime les bonnes personnes et discuter, tu seras servi ici :)

      Supprimer
  6. Bonjour Melvin, me llamo Aurélie #EFDLC ;)

    (je ne me souviens jamais du ballade/balade, je dois vérifier à chaque fois ---> balade sur le parcours des sanisettes parisiennes ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fuegoooooo !!! Melvin est à la recherche d'une rubia justement ;-)
      Tu viens passer des vacances sur des rythmes de bachata ?!?
      PS : je ne vois pas de quelle balade tu parles :-P

      Supprimer
  7. Tu es sûr que Léo le patron du colmado ne te prend pas pour une tête de veau (ça rime) quand il t'offre un ti brin de persil. C'est du 4ème degré of course mais je suis sûr que tu y penseras dorénavant ...

    Plus sérieusement, c'est une excellente idée de nous montrer ton quotidien loin des clichés habituels. On sent que tu as beaucoup de plaisir à rencontrer tes "voisins" et que c'est réciproque.

    Ce n'est qu'un début car je pense que tu n'as pas fini de nous surprendre ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi Dad !
      Sur Léo, il est trop gentil, il veut toujours m'offrir un p'tit quelque chose, mais il n'a pas grand chose. Alors souvent, c'est des herbes (lol). Mais ça me fait plaisir, et à lui aussi !
      Oui, j'adore mes "voisins", une vraie vie de quartier ici !
      Duke & moi, on est des stars héhé !!!
      Bisous

      Supprimer
  8. Ton côté "Coulisses" est aussi intéressant que ton côté "Paillettes". Ainsi on t'imagine mieux dans ta vraie vie dominicaine ... Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Maman !
      J'étais sûre qu'un reportage orienté "voisins" et vie de quartier te plairait, c'est le côté "commère" de la famille qui remonte hihi !
      Dans un peu plus d'un mois, je te présente tous ces gens, commence à apprendre leurs prénoms :-P
      Gros bisous <3

      Supprimer
  9. Génial ce post Sandra, bravo et merci pour la visite (et ton sens inouï du contact humain !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Guillaume !
      Vous m'avez appris le contact à la DSI :-P
      Si pas de com', pas de projet en prod !
      Des bisous

      Supprimer
  10. Je viens de lire ton quotidien, trop bien. Tu es appréciée et c'est cool. Toute ton image à travers ce reportage, ces gens qui te rendent ta joie de vivre et de partage à travers leur simplicité .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon Roger.
      Tu as tout décrypté sur les petits bonheurs du quartier... :)
      Bien sympathiques !
      A très vite par email, bisous :-*

      Supprimer
  11. Salut!

    Merci pour les nouvelles!
    C'est toujours agréable de te lire! ;-)
    Gros bisous!
    A+

    jm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci JM, espérant que tout va bien pour toi en Gwada ;-)
      Gros bisous
      Sandra

      Supprimer
  12. Bravo Sandra pour ce nouveau style de reportage ! On aime tous manifestement.
    Ne t'arrête pas, on se nourrit de tes news.

    Bises et à bientôt,

    Olivier B.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Olivier, ça me fait plaisir :) Je suis très contente que ce post vous ait plu ! Je vais essayer de continuer dans cette lignée : plus d'humain, plus de "vraie vie". En fait, ça colle aux tendances actuelles... :)
      Bises,
      Sandra

      Supprimer
  13. Très chouette comme billet c'est cool de voir un peu la vraie vie :)
    Même si j'adore aussi que tu me fasses rêver avec tes we de fous
    Pleins de gros bisous et a très vite en juin sans faute hein!!
    Elodie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon Elo pour ton commentaire ! Oui, la vraie vie fait moins rêver, mais elle a l'air de plaire :)
      Je vais dire aux gens du quartier qu'ils sont désormais célèbres et appréciés, ils ne vont pas y croire, comme pour le SMIC ou le chômage ;-)
      Plein de gros bisous à vous 3 !
      Sandra

      Supprimer
  14. Des visages, des sourires, des vies hors de notre commun, une réalité que tu « touches » du doigt tous les jours. Merci de partager cet autre visage de la Rep Dom. Ce post est juste aussi beau que les autres ! Un grand merci à tous ces Personnages pour s’être prêtés à ton petit reportage. Ils forcent le respect.
    Et merci pour ton sourire et ta spontanéité (même si tu n’es pas en photo ici, et c’est certainement à dessein). Tu es un véritable rayon de soleil (si, si, très sincèrement).
    Des bisous de Paris et des caresses à Duke

    RépondreSupprimer
  15. Geniaaaaaal ma doudou !!! c'est une super idée de nous faire partager ton quotidien sous cet angle ! Trop bien ... jusqu'au PS, je m'étais déjà posé la question et suis maintenant moins c**ne grâce à toi hahaha
    PS : le colmado avec ses rouleaux de PQ à l'infini m'ont rappelé des souvenirs :)))

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

WE filles à Antigua & Barbuda : les plus belles plages des Caraïbes !

Gay Gwada !

Saint-Domingue version GAY !